vendredi 20 mars 2009

Un matin de printemps

Salut les gens.
Nous sommes vendredi matin.
Ce matin, l'IUT est fermé pour cause de grève.
Moi, la grève, je l'ai faite hier, c'était une journée nationale. Mais hier, l'IUT était ouvert et ma prof à même fait l'appel pour la 1ère fois de l'année...
Mais j'm'en fout, j'étais 60 000 selon les organisateurs, 50 000 selon les estimations du Dauphiné libéré et 35 000 d’après la police...
Il fait beau, les oiseaux chantent, les automobilistes klaxonnent au feu rouge (je vous ai dit que ma fenêtre donnait sur un feu de signalisation?), ce soir, mon homme n'a plus de boulot.
Et moi je retourne en cours.
Faire des "travaux de groupe".
Parce que c'est important de travailler en groupe.
Tellement important qu'on ne fait jamais rien seul.
Et moi j'ai juste envie de tout plaquer, de retourner galérer sur le marché du travail. Aller d'agences d'intérim en agences ANPE (qui ont changé de nom depuis d'ailleurs). M'entendre dire que j'ai pas de diplôme, pas d'expérience, que tout ce qui me reste, c'est le travail à la chaine, et encore, pas tout le temps, parce que voyez vous, y en a qui ont une famille à nourrir...
Et ça me gonfle, parce qu'au bout de 6 mois ici, je me rend compte que je n'ai toujours pas trouvé ma place.
Au milieu des minettes de 18 ans en converses. Qui n'ont jamais rempli une déclaration d'impot et qui attende le chèque de papa/maman qui tombe tous les mois. En même temps, j'étais pareil à leur age. Et j'en avais aussi des converses.

Alors j'en ai racheté des converses.

En vrai, c'est pas des converses parce que les converses, c'est cher et c'est de la merde. Parce qu'au bout de 3 jours sur les converses y a plus de semelle et le tissu est tout taché.

8 commentaires:

La Bernache a dit…

Que j'ai aimé ton billet , cette parole franche et libre ! Ne te décourage pas mon petit , fais tout pour continuer tes études - ce n'est qu'un mauvais passage et ça ne durera pas , vous avez la jeunesse pour vous et la porte s'ouvre au moment où l'on se retrouve dos au mur ! Wallah ! d'expèrience je te le dis comme je l'ai toujours dit aux miens - La galère je vois que tu as toutes les armes pour la surmonter...rien que tes "converses" fantaisies , très jolies , le prouvent : tu sais t'adapter ! La Victoire est pour vous ! Tenez bon la barre les enfants :-)))

Plume a dit…

Les études c'est pas toujours gai c'est clair, enfin... pas pour tout le monde. Pour moi c'était une période d'intense galère avec 3 jobs à côté, et du temps pour rien.

Sinon j'aime pas les converses, voilà c'est dit :p

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
La Bernache a dit…

Tu planches ? woui ?...C'est bien !
Un gros bisous bien venteux ;-))

Bottle a dit…

Des "converses".......moi j'appelle ça des baskets.....on voit tout de suite la génération....c'est chouette ce genre de pompe...on a les doigtd de pieds bien à l'aise....et le soir ils exhalent leur bonheur que c'en est un plaisir...;-))

Biaise a dit…

Oui, les travaux de groupes sont harassant quand on n'aime pas le groupe... Oui c'est dur dur la différence d'âge...
Oui mais pense à ta joie en l'obtenant enfin ce diplôme !
Allez, courage !

Noée a dit…

Pour pas mal de gens, ça prend toute une vie de "trouver sa place". Te décourage pas trop vite ;)

(je dis ça mais je me sens pas encore complètement chez moi dans ma nouvelle ville non plus - faut du temps)

La Bernache a dit…

Noée a raison , faut du temps pour faire sa place au soleil (même si timide le soleil )dans une ville nouvelle - perso j'ai galéré ferme quand je me suis retrouvée dans cette situation de devoir m'intégrer - après , entre le travail passionnant par toutes les rencontres que j'ai pu y faire et mon caractère très naturel , je fus comme poisson dans l'eau ! Etre à la retraite m'a encore obligée à "immigrer" et c'est reparti mon kiki ! c'est vrai que je suis immigrée de partout et de toujours (mdr) Je regarde avec un étonnement amusé les très rares qui n'ont jamais bougé de leur piaule , succedant à leurs parents , toujours dans la même ville ...ça existe ! je les regarde un peu comme des Diplodocus (rire ) sympas - tu deviens koi la petite ?...Bises